Samuel de Champlain  Sieur de Monts

Le 400ième anniversaire de Samuel de Champlain et Sieur de Monts

 

Un article pour les nouvelles du Rivage de Nord « Parlant Spirituel » Colonne

par Rev Ed Hird

Dans moins de deux mois, nous célébrerons le 400ième anniversaire des premiers colons établis avec succès au Canada, Samuel de Champlain et Sieur de Monts. Avant Champlain, les explorateurs comme Jacques Cartier n’avaient pas réussi à laisser leur marque. Champlain et Sieur de Monts étaient des personnes persévérantes et visionnaires de grande foi qui ont fait d’énormes sacrifices pour frayer un chemin dans cette grande terre du Canada. Avec mon expérience lors de la tournée de réconciliation de La Danse cet été passé, http://ladanse.ca/ , Dieu m’a donné un amour profond pour les personnes francophones qui ont développé notre nation pendant 150 ans avant l’arrivée des Anglais.

Samuel de Champlain et Sieur de Monts nous ont donné le cadeau merveilleux de la langue et de la culture française. Champlain, en particulier, a aidé à définir qui nous sommes comme Canadiens. Nous serions bien plus pauvres au Canada sans nos frères et sœurs francophones, sans leur joie de vivre, leur musique, leur danse, et leur flair artistique. Comme l’a déjà dit un poète américain, »le Canada est un pays presque inventé par le cerveau simple de Champlain ». Récemment, un projet de loi privé fédéral C-428 fut rejeté. Ce projet voulait nommer le 26 juin le « Jour de Samuel de Champlain ». Le MP Greg Thompson du Nouveau Brunswick qui présentait ce projet de loi disait: « la plupart de nous savons qui est Davy Crockett, mais plusieurs d’entre nous n’avons jamais porté attention à Samuel de Champlain.

http://www.parl.gc.ca/36/2/parlbus/chambus/house/debates/103_2000-05-30/han103_1840-e.htm

Tandis que beaucoup de Canadiens se rappellent vaguement de Champlain,

aujourd’hui peu de personnes ont une idée de qui était l’homme derrière Champlain: Sieur de Monts. Né à Saintonge, en France en 1558, Sieur de Monts était un homme d’affaires français Huguenot à qui avait été accordé une charte exclusive du Roi Henri IV pour le commerce de fourrure dans le nouveau monde. Le Roi Henri IV chargea Sieur de Monts d’établir le nom, la puissance, et l’autorité du roi de la France; d’amener les indigènes à une connaissance de la religion chrétienne; de peupler, de cultiver, et de coloniser les dites terres; de faire de l’exploration et plus particulièrement de chercher des mines de métaux précieux. La charte de 1603 nommait Sieur de Monts comme Lieutenant Gouverneur de la Nouvelle-France, lui donnant autorité sur toute l’Amérique du Nord entre les quarantième et quarante-sixième parallèles (de Montréal à Philadelphie actuelle).

Une des conditions de la charte exigeait la colonisation de soixante nouveaux colons chaque année. En 1604, Champlain et de Monts, pères du Canada, ont établi leur première colonie sur l’île de Saint-Croix, sur la frontière entre le Nouveau Brunswick et le Maine, aux États-Unis.  Précédant Jamestown, Virginie (1607) et Plymouth, Massachusetts (1620), Saint-Croix était la première colonie européenne sur la côte nord de l’Atlantique. Des Huguenots (protestants français) et des catholiques romains étaient inclus parmi les 79 premiers colons, avec un pasteur Huguenot et un prêtre catholique. Grâce au décret de Nantes, on a accordé aux Huguenots l’exercice libre de leur foi, une liberté qui a duré jusqu’en 1625. Comme mon épouse et mes enfants ont des racines Huguenotes, j’ai été fasciné d’apprendre que les Huguenots persécutés étaient au premier rang de la bourgeoisie française naissante.

On croit que Champlain a choisi Saint-Croix parce qu’elle partageait la même latitude que la France tempérée, supposant que le climat serait semblable. Au lieu de cela, les banquises de glace ont séparé les colons de la nourriture fraîche et de l’eau du continent. Ce premier et seul hiver sur Saint-Croix fut brutalement froid, ayant pour résultat 35 décès causes par le scorbut. Ironiquement les os de ces premiers colons français ont juste été ré enterres cette année à Saint-Croix, après avoir passé un demi-siècle à Temple University, à Philadelphie.

http://www.halifaxherald.com/stories/2003/07/09/fWorld131.raw.html

La colonie de Huguenot/Acadienne a été déplacée en 1605 à Port-Royal (l’Annapolis moderne royal en Nouvelle-Écosse). Tandis qu’il était à Port-Royal, Champlain a fondé le premier club social de l’Amérique du nord « l’Ordre du Bon temps » dans un effort de briser la monotonie des longs hivers nord-américains. Chacun leur tour, les messieurs préparaient le dîner en essayant de surpasser les autres avec son choix de viande, de vin et de chanson. Pour leur divertissement, Marc Lescarbot, un jeune avocat parisien, a écrit et produit la première pièce de théâtre en Amérique du Nord, « le théâtre de Neptune ».

Sieur de Monts a souffert plusieurs revers, y compris le retrait de son monopole du commerce de fourrure en 1608 et l’assassinat de son bon ami, le Roi Henri en 1610. En 1608, Sieur de Monts a envoyé Champlain a Québec, de ce fait fondant la ville de Québec, la première colonie permanente au Canada. « Je suis arrivé là le 3 juillet» a écrit Samuel de Champlain en 1608. « J’ai cherché un endroit approprié à notre colonie, mais je ne pouvais n’en trouver aucun plus commode ou mieux situé que la pointe de Québec ». Champlain y a mis à pied et déploya la fleur de lys, marquant le début de cette ville, ainsi que du Canada.

Ma prière est que ceux qui lisent cet article puissent démontrer ce même esprit de pionniers exprimé par Champlain et Sieur de Monts.

Ed Hird, Recteur, Église De Saint Simon’s

http://www3.telus.net/st_simons/


To Crier Index
To Home Page
Contact Rev. Ed Hird
St. Simon's Anglican Church 
North Vancouver, B.C.